Monseigneur Raymond CENTÈNE

Notre évêque est né le 20 mars 1958 à Banyuls-sur-Mer dans les Pyrénées Orientales.

Il a étudié à la Faculté de droit de Perpignan et a obtenu son doctorat en droit.

Après le Séminaire régionale de Toulouse en 1987, il poursuit sa formation au Séminaire français de Rome, de 1989 à 1994. Enfin, il obtient une licence en théologie (spécialité théologie spirituelle) à l'Université pontificale grégorienne.

Le 27 juin 1993, il est ordonné prêtre  pour le diocèse de Perpignan.

Successivement et simultanément, il a été :

  • aumônier du centre pénitentiaire de Perpignan,
  • aumônier des scouts,
  • curé de Saint-Joseph-de-la-Gare à Perpignan,
  • doyen de Perpignan-Ouest de 2000 à 2003
  • chancelier du diocèse à partir de 2001.

 

Il est nommé évêque de Vannes le 28 juin 2005 par le pape Benoît XVI.

A Sainte-Anne d'Auray, il est ordonné le 16 octobre 2005  et a officialisé sa prise de possession le même jour.

Successeur des Apôtres

Notre évêque sillonnera notre doyenné du 8 décembre au 12 décembre. Il sera présent à beaucoup de célébrations, rencontres, rassemblements, de chrétiens sans doute, mais aussi du monde du travail, de la cité…. Mgr Centène fera une visite pastorale.

Il fait partie de la grande famille des Évêques du monde en lien avec le Pape François.

 

Son domicile

Monseigneur Raymond Centèrne habite dans ce qu’on appelle l’Évêché à Vannes.

Mais, c’est dans l’église-mère du diocèse de Vannes que se situe le siège de l’évêque appelé « cathèdre ».

 

 

Son titre

Autrefois, les Évêques avaient une responsabilité civile. Ils étaient honorés de titres qui indiquaient leur position dans la hiérarchie. En effet, on les appelait « Son éminence », « Sa grandeur ». Seul est resté le titre « Monseigneur ». Quand on le rencontre, il préfère qu’on l’appelle « Père ».

Quant au mot Évêque, il vient du mot grec «Episcopos». Il désignait au temps de Saint Paul ceux qui étaient chargés par la communauté des chrétiens de veiller sur la bonne marche de l’Église locale.

A travers les siècles s’effectue la succession des Apôtres et les hommes choisis pour continuer l’œuvre des Apôtres sont appelés Évêques.

Ils œuvrent sous la conduite du premier des Évêques, le Pape. Ils portent ce nom qui veut dire en Grec : «Celui qui veille sur son troupeau». Les Évêques sont consacrés par d’autres Évêques, qui leur imposent les mains, pour appeler sur eux la puissance de l’Esprit de Dieu.

 

 

Muni

d'attributs

Monseigneur Raymond Centène  est revêtu de ses « attributs » : La mitre, la crosse, l’anneau et la croix.

La Mitre

La coiffure de cérémonie appelée « Mitre » symbolise la sainteté que doit rechercher l’évêque. Elle est ornée de deux rubans, qui symbolisent l’Ancien Testament et le Nouveau Testament, signe que l’évêque a charge d’enseigner la parole de Dieu aux fidèles de son diocèse.

La Crosse

De même, le bâton appelé la crosse est l’insigne, avec la mitre, de la responsabilité pastorale de l’évêque au sein de son peuple. C’est le bâton du pasteur, chargé de prendre soin de ceux qui lui sont confiés (Dans la Bible : Ez 34, 15-16, Lc 15, 3-6 et Jn 10). Dans les célébrations solennelles, l’Évêque marche ou se tient, la croisse à la main, tournée vers l’avant, comme symbole de la responsabilité vis-à-vis du peuple qui lui est confié.

 

 

L'anneau pastoral

Aussi, l’anneau pastoral est porté constamment par l’Évêque, à la main droite, comme signe du lien spécial qui l’unit à l’Eglise et de sa fidélité au peuple chrétien dont il a la charge.

 

La croix

Enfin, la croix pectorale rappelle que l’Évêque porte sur son cœur la croix du Christ, signe de son amour pour Lui et de son désir de le suivre.

Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes

L’Évêque :

"Bon Berger"

 

L’Évêque visite son peuple.

On représente souvent les bergers immobiles, contemplant leur troupeau ou… les étoiles. Mais les bergers bougent beaucoup ! Car leur troupeau doit trouver sa nourriture.

C’est pourquoi les évêques, eux aussi, cherchent à découvrir qui est leur troupeau et comment il vit – Ils leur apportent aussi les nourritures que Dieu leur confie.

 

 

 

 

 

Ses équipes

Pour cela, ils sont aidés par des prêtres, des diacres, des religieux et beaucoup de laïcs.

Ces derniers ont une réelle envie de faire connaitre à d’autres la Bonne Nouvelle de l’Évangile.

Les sacrements que seuls les évêques peuvent administrer sont la confirmation et le sacrement de l’ordre : ordinations diaconales, presbytérales et épiscopales.

 

Sa devise

De ce qui précède, la devise de Monseigneur Centène « Pour que la génération à venir Le connaisse », extraite du psaume 77, s’éclaircit.

 

 

Évêché

14 Rue de l’Evêché – CS 82003 – 56001 VANNES CEDEX
accueil.eveche@diocese-vannes.fr
Tél : 02 97 68 30 60